22e combat

À Kinshasa, il n’y a pas que la violence entre les bandes rivales qui menace la vie des enfants de la rue… Il y a aussi la faim.

Ils s’appellent Gloire, Bonté ou Dieuveil. S’ils connaissent l’âpre loi de la rue, ils endurent les journées sans voir l’ombre d’un repas. Pour sauver ces enfants des divers trafics, soutenez notre partenaire, le Réseau des Éducateurs des Enfants et Jeunes de la Rue, qui leur offre des repas, des soins, un toit et l’accès à l’éducation, qui lutte pour faire valoir leurs droits et qui permet leur réintégration familiale.
À titre d’exemple, votre don de 160 € permettra la prise en charge totale d’un enfant pendant un mois.