4e combat

Aujourd’hui, à M’bour, l’espoir des jeunes Sénégalais de vivre dignement de la pêche est plus fort que le désir d’émigrer

Il y a quelques années, de jeunes pêcheurs sénégalais partaient braver les dangers de l’océan pour tenter de vivre leur rêve européen, souvent au péril de leur vie. Arrêtés aux Canaries, ils ont été renvoyés dans leur pays, sans accompagnement ni espoir d’un avenir meilleur. Désormais, leur situation change.

 

Le CCFD-Terre Solidaire a financé le lancement d’un groupement d’intérêt économique de pêcheurs, le GIE des migrants de M’bour, accompagné par l’Association Nationale des Partenaires Migrants. Ainsi, 150 jeunes s’y sont investis. Aujourd’hui, plus de la moitié d’entre eux ont retrouvé une activité et parviennent à nourrir leur famille.

 

Permettez que cet espoir puisse durer pour eux et pour d’autres grâce à votre don.