15e combat

Au Guatemala, les communautés paysannes Mayas veulent vivre dignement de leur travail

Les populations mayas ne cessent de souffrir de la pauvreté alors que la richesse du pays est concentrée dans les mains d’une élite, avec 80 % des terres dédiées à l’agriculture détenues par 2 % de la population.

 

À cette injustice criante est venue s’ajouter la flambée des produits de première nécessité, poussant les familles de paysans à réduire leur alimentation, quitte à souffrir de malnutrition.

 

Pour contribuer à mettre fin à cette situation inquiétante, notre organisation partenaire Kuchub’al soutient 11 associations paysannes et les aide à commercialiser leurs produits issus de pratiques agroécologiques. Grâce à cette source de revenus, les paysans parviennent à présent à améliorer la sécurité alimentaire de leur famille.

 

Votre don est essentiel pour développer le réseau Kuchub’al, dont le nom signifie entraide dans une des langues mayas, qui bénéficie à plus de 1 700 personnes, principalement issues des communautés indigènes.