7 décembre

En Bolivie, les communautés paysannes et indigènes sont menacées par la déforestation de l’amazonie.

Les forêts tropicales représentent 60 % de la surface de la Bolivie et sont la principale source de vie des populations indigènes. Or, des investisseurs multinationaux veulent transformer le bassin amazonien en un gigantesque terrain de production de matières premières.

 

Dégradation des sols, disparition de la biodiversité naturelle et culturelle, perte des revenus, chaleurs extrêmes, inondations dévastatrices… Pour faire face à cette menace qui met en péril les droits et l’avenir des populations locales, nous soutenons CIPCA qui se bat à leurs côtés pour encourager une agriculture durable et des systèmes agroforestiers préservant les fonctions écologiques de la forêt.

« Dans un système agroforestier, on sent très peu les effets du changement climatique comparativement aux monocultures très exposées au soleil par exemple », nous raconte Manuel Ayala, de la communauté San Juan del Urucu en Bolivie.

 

Votre don est vital pour défendre les intérêts des communautés paysannes et indigènes et leur permettre d’accéder à un meilleur niveau de vie grâce à des pratiques agricoles respectueuses de l’environnement.